Forum de l'association FCKC - http://www.fckc.com
 
AccueilPortailFCKCS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 16 Fév 2012 - 13:25

http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=224


Suite à la lecture de nombreuses thèses ou des examens couteux sont financés par les propriétaires avec souvent comme issue l'euthanisie, je m'interroge ?
lire page 167 le commentaire sur les propriétaires : "citation dans une thèse"

Mon étude est faite à partir de cas provenant d’une clinique de référé. Elle reflète donc la
réalité de la pratique avec ses avantages, comme le nombre de patients candidats que j’ai pu obtenir,
la diversité des commémoratifs, des races…mais également ses inconvénients, comme les
difficultés de suivi, de confirmation de diagnostic avec des propriétaires peu conciliants. A la
différence des nombreuses études précédemment publiées qui s’intéressent généralement à des
populations de chiens sélectionnées par leurs races ou par affection, la mienne s’est intéressée à un
échantillon de chiens tout venant référés par leur vétérinaire traitant pour un scanner de la région
lombo-sacrée motivé par la présence d’un syndrome de la queue-de-cheval.


Dernière édition par suoyov le Jeu 16 Fév 2012 - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lili7787
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 40
Localisation : Limoges
Nom(s) du(des) chien(s) : Cobalt , Argone et Irelia
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 16 Fév 2012 - 14:28

Pas le temps là maintenant, mais je lirai dès que j'en aurai Smile
Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 12:26

vous n'avez aucun avis à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 13:08

http://www.radio-canada.ca/par4/vb/vb980928.html#s4


Le chien… ou moi!


Que feriez-vous si votre conjoint n’acceptait pas votre chien ou votre chat? Eh bien... " 21 % des gens ont répondu qu’ils allaient se séparer de cet ennemi des bêtes, 19 % hésitent, 29 % dorment avec leur animal - s’il y a des lits King Size, c’est pas pour rien [rires] - 27 % lui offrent un cadeau pour son anniversaire…. Ah! la, la : c’est la belle vie! Une vie de chien quoi…

" Aujourd’hui, explique un sociologue, l’animal sert avant tout à combler un vide affectif et il en veut pour preuve qu’on donne de plus en plus des prénoms humains aux animaux. " D’après lui, c’est un phénomène révélateur d’une crise du lien social, une réponse aux difficultés de communication et à l’isolement. " Car, précise-t-il, les animaux, eux, vous aiment et se laissent aimer de façon inconditionnelle. "

Cela peut faire réfléchir…

Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 13:09

Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 13:14

http://charles-danten.blog4ever.com/blog/index-511128.html

un vétérinaire qui se pose les bonnes questions
Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 13:20

Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: les vaccinations    Jeu 23 Fév 2012 - 13:35

Revenir en haut Aller en bas
suoyov
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 445
Localisation : Drôme
Nom(s) du(des) chien(s) : voyou et gypsie
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: un livre dérangeant sur l'impact que nous avons sur nos amis les bêtes   Jeu 23 Fév 2012 - 13:44

ma réflexion est pourquoi avons nous un animal de compagnie ?
Qu'apportons nous à notre animal, Rendons nous service aux animaux de les avoir "sociabilisé" beaucoup ne liront pas ces liens et pourtant il est intéressant de nous demander si nous utilisons les animaux à nous guérir de nos maux, de ce fait nous les utilisons!!! Nous les transformons génétiquement, nous sommes complices avec les industries agro alimentaires nous sommes les pourvoyeurs d'animaux malades, pourquoi ? pour nous faire plaisir ...
Un vétérinaire en colère (Pierre Foglia)
Je m'excuse d'être un peu fripé, je viens de passer la nuit à lire un essai de 300 pages sur les animaux. Vous savez ma délirante affection pour les chats, je sors de ce livre-là fripé, pas seulement d'avoir peu dormi, mais aussi parce que c'est un livre qui m'a beaucoup dérangé et qui dérangera considérablement les amis des bêtes. On m'a demandé des dizaines de fois ce que m'apportaient mes chats, ce livre-là renverse la question : Vous ? Que croyez-vous apporter à vos chats ?

Euh.......

Cet essai n'est pas encore en librairie, il y arrivera le 11 octobre prochain sous le titre Un vétérinaire en colère, chez VLB. Les vétérinaire en question s'appelle Charles Danten.

Le printemps dernier, Lubrina qui chronique bestioles le samedi dans notre journal me glisse, comme ça, qu'un de ses estimables collègues est en train d'écrire un livre sur le rapport que la société entretient avec les animaux domestiques. C'est Charles Danten. Je le joins, on parle un peu, il me dit qu'il en a ras le bol de son métier, qu'il ne supporte plus de voir arriver dans sa clinique des mémés qui viennent faire dégriffer leurs chats, qu'il est encore plus écoeuré de soigner les maladies des chiens à pedigree génétiquement bricolés pour répondre à un esthétisme débile, il me dit qu'il se pose des questions sur l'anthropomorphisme galopant d'une société qui trouve plus facile d'aimer son poisson rouge que son voisin, conséquent avec son écoeurement il vient de vendre sa clinique.

Je m'attendais à un livre échevelé, à un pamphlet. Pas du tout. Au point où le titre, un vétérinaire en colère, est presque impropre. Sans doute est-il en colère, mais il n'y paraît pas. Les faits sont rapportés sans exaltation, les affirmations soutenues sans fébrilité, ce n'est pas un coup de gueule, c'est du journalisme d'enquête, cliniquement documenté à la fin de l'ouvrage par près de quarante pages de notes, de références et de tableaux.

La première partie se présente comme un grand reportage sur l'industrie des animaux de compagnie. Les éleveurs dans les usines à chiots. Le commerce des animaux exotiques et ses conséquences sur le terrain. La médecine vétérinaire. Un long chapitre, le plus long du livre sur l'alimentation ; tiens par exemple, saviez-vous que les chats et les chiens euthanasiés chez les vétérinaires et dans les fourrières peuvent être vendus comme source de protéines et de gras ? Ils sont cuits à haute température (avec leur collier à puces et leurs médailles) dans des grandes cuves dont on écumera le gras pour en faire des croquettes que mangeront... vos chats.

La seconde partie s'adresse plus directement aux propriétaires de chats, de chiens, d'iguanes, de perroquets, de hamsters, de tortues, etc. En Occident, plus de la moitié des foyers élèvent un animal de compagnie. On s'est souvent demandé ce que cette compagnie apportait aux humains, mais, dans son livre, Charles Danten renverse la question, il se DEMANDE CE QUE CELA APPORTE AUX ANIMAUX.

A midi, j'ai réuni mes chats dans le salon. Toi Picotte, qu'est-ce que je t'apporte ? Et toi Zézette ? Et toi Bino ? Et toi Lili ? Et toi Bardeau ? Et toi Ramon ?

Il me regardaient tous les six, complètement ahuris et j'ai eu soudain un doute affreux : se pourrait-il que mes chats soient un peu crétins ?

Charles Danten répond aussi à cette question, par la bande, mais il y répond quand même et de très troublante façon. Lorsque l'on adopte un petit chat ou un petit chien, explique-t-il, le chaton ou le chiot en question transfère sur son nouveau maître l'attachement qu'il manifesterait naturellement à sa mère. Très bien, direz-vous, c'est exactement ce qu'on veut : un chat qui nous aime comme il aimerait sa mère. Sauf qu'avec sa mère arriverait le moment de la coupure, du détachement, du passage à l'âge adulte. L'humain au contraire, fait en sorte que le lien qui l'attache à son animal domestique ne soit jamais rompu. Et Charles Danten se demande si cette dépendance affective contre nature, ne fait pas de nos animaux domestiques de petits morrons fuckés.

C'est une super bonne question. Je suggère que vous vous la posiez aussi pour vos enfants.

Auteur: Pierre Foglia

Revenir en haut Aller en bas
fredette
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 939
Localisation : Essonne limite Yvelines
Nom(s) du(des) chien(s) : Petite doucie, Princesse Ness, Rickita, Salsa, Tropic, Tabata, Tighlander, Dove et Reglisse
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Jeu 23 Fév 2012 - 21:09

j'irai lire tes liens ce soir, promis
Revenir en haut Aller en bas
http://zoe91.skyrock.com
pascalefox
Ado
Ado


Nombre de messages : 99
Age : 54
Localisation : Clermont Ferrand
Nom(s) du(des) chien(s) : gimini cricket
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Ven 24 Fév 2012 - 13:55

Ce que cela apporte aux animaux que nous en ayons? Pas grand chose, j'en ai peur, à part pour la majorité la sécurité d'un foyer. Combien de chiots ou de chatons parviendraient à l'âge adulte si on les laissait dans la nature? Très peu je je crains.

Pour le reste, l'homme a surtout des animaux pour les modeler à sa convenance, pour qu'il les servent le plus souvent. Les chats détruisent les rats, les chiens sont convertis en auxiliaires de chasse, de berger de garde, etc... Et sélectionnés souvent avec des critères physiques qui leur causent de lourdes maladies, les chevaux ont servis pour les travaux des champs, pour la guerre, etc, tandis que moutons et vaches sont des garde manger sur pattes...

Noir bilan, me direz-vous. Il reste que nos animaux sont heureux de travailler, du moins je le crois. Est-ce qu'il n'auraient pas disparu s'il n'y avait pas la domestication? voir le cas des loups, des lynx, à peine tolérés par les humains.

Il est temps de revoir notre façon de traiter nos frères inférieurs, avec respect, cela va sans dire, mais ce n'est pas demain la veille qu'on saura ce qu'ils pensent de leur condition...
Revenir en haut Aller en bas
lili7787
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 40
Localisation : Limoges
Nom(s) du(des) chien(s) : Cobalt , Argone et Irelia
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   Sam 25 Fév 2012 - 15:14

J'ai lu quelques articles mais pas tout, j'ai compris (enfin je crois) les questions que tu te poses. Pour ma part, je sais déjà que ce ne sont pas les animaux qui ont besoin de moi pour vivre mais bien moi qui ai besoin d'eux... Quand je prends un animal (lapin/cochon d'inde aussi) je me demande ce que je peux leur offrir et j'essaie de leur donner le plus de bonheur que je peux. J'ai choisi le cavalier king charles comme race car j'ai besoin d'un chien qui aime les caresses, les demande, me colle et m'aime pour ce que je suis (ben lui j'ai besoin d'amouuur lol).
Je crois que c'est un peu donnant-donnant quoi. Par contre je suis passionnée d'équitation et j'avoue que ça me pose un cas de conscience parce que là aussi, le cheval à la base il n'a pas spécialement envie qu'on lui monte sur le dos... je n'ai pas encore franchi le cap de l'achat d'un cheval, j'ai encore besoin de réfléchir sur ce point là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"   

Revenir en haut Aller en bas
 
nous prend t-on pour des "financiers de la recherche vétérinaire"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ilton prend sa laisse pour un jouet!!!!
» Bac à désoperculer: On nous prend pour des C..?
» Un chat se prend d'affection pour un lézard...
» [EAU] Pouvons nous fabriquez un appareil pour remplacer le osmoseur?
» pension pour une brebis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Cavalier King Charles :: Santé :: Autres questions de santé-
Sauter vers: