Forum de l'association FCKC - http://www.fckc.com
 
AccueilPortailFCKCS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour en finir avec la théorie de la dominance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 43
Localisation : 31
Nom(s) du(des) chien(s) : Plus aucun CKC...
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 9:34

Citation :
Histoire de la théorie de la dominance et quelques idées fausses

Note : Les informations contenues dans cet article sont tirées d’un entretien avec le docteur Ian Dunbar, qui a passé neuf années à étudier le comportement social des chiens dans le cadre de l’étude mentionnée ci-dessous. Dans une version plus ancienne de cet article, l’étude de 30 ans avait été attribuée au Dr. David Mech. C’était une erreur. Le chercheur qui a mené cette étude était le Dr. Frank Beach. Un effort a été fait pour corriger cette erreur.

La théorie originale de la dominance de l’alpha est née à la suite de courtes études sur les meutes de loups dans les années 40. Celles-ci étaient les premières études dans leur genre. Ces études furent un bon départ, mais des recherches plus récentes ont réfuté la plupart des résultats. Il y avait 3 défauts majeurs dans ces études :

1. Il s’agissait d’études à court terme. Les chercheurs se sont donc concentrés sur les parties les plus manifestes et évidentes de la vie des loups, telles que la chasse. Les études ne sont donc pas représentatives puisqu’elles schématisent le comportement du loup seulement sur 1% de sa vie.

2. Ces études ont observé ce qui est aujourd’hui connu comme des démonstrations rituelles. Ces démonstrations ont été mal interprétées à l’époque. Malheureusement, c’est de là qu’est issue la majeure partie du modèle de la dominance, et bien que ces considérations aient été solidement réfutées, elles continuent de prospérer dans l’opinion et la pratique du dressage canin.

Par exemple, l’alpha qui retourne l’autre chien. Les premiers chercheurs observèrent ce comportement et conclurent que le loup dont le rang était le plus élevé faisait rouler le soumis pour exercer sa dominance. Eh bien, pas exactement. Il s’agit en fait d’un rituel d’apaisement dont le SUBORDONNE a l’initiative. Le dominé offre son museau et quand le loup de plus haut rang mordille son museau, le dominé roule volontairement et présente son ventre. Il n’y a pas de rapport de force. Tout est entièrement volontaire de la part du dominé.

Un loup renverserait un autre loup contre sa volonté uniquement s’il avait l’intention de le tuer. Imaginez dès lors un seul instant ce que le fait de retourner un chien contre sa volonté peut avoir comme conséquences sur son psychique !

3. Finalement, après ces études, les chercheurs ont fait des extrapolations cavalières en transposant leurs résultats sur des modèles chien-loup, chien-chien, humain-chien. Malheureusement, ces absurdités abondent toujours.

Alors quelle est la vérité ? La vérité c’est que les chiens ne sont pas des loups. Honnêtement, si vous tenez compte du nombre de générations écoulées (entre le loup et le chien), en disant : "Je veux apprendre à interagir avec mon chien, donc je me base sur les loups". Ca a à peu près autant de sens que de dire : "Je veux améliorer mes relations avec mes parents, voyons comment font les chimpanzés".

Le Dr. Frank Beach effectué 30 ans d’études sur les chiens à Yale et à Berckley. Dix-neuf années de cette étude ont été consacrées au comportement social d’une meute de chiens (pas une meute de loups, mais bel et bien une meute de chiens).

  • Les chiens mâles ont une hiérarchie rigide.
  • Les femelles ont une hiérarchie, mais elle est plus variable.
  • Lorsque vous mélangez les sexes, les règles se confondent. Les mâles tentent de suivre leur constitution, mais les femelles ont des variations, des adaptations.
  • Les jeunes chiots ont ce que l’on pourrait appeler un "permis de chiot". En soi, ils ont le droit de faire tout ce qu’ils veulent.
  • Le "permis de chiot" est révoqué à l’âge de 4 mois environ. A ce moment-là, les chiens plus âgés situés au milieu de la hiérarchie transforment la vie du chiot en un véritable enfer en le torturant psychologiquement jusqu’à ce qu’il adopte les comportements d’apaisement appropriés et qu’il prenne sa place tout en bas de la hiérarchie. Les chiens haut-placés ignorent totalement ce processus.
  • Il n’y a pas de domination physique. Tout est accompli au travers du harcèlement psychologique. Tout est ritualisé.
  • Une petite minorité de chiens alpha montrent leur position par l’intimidation et la force. Ceux qui font cela sont rapidement destitués. Personne n’aime les dictateurs.
  • La grande majorité des chiens alpha règnent de manière bienveillante. Ils ont confiance en leur position. Ils ne se bagarrent pas pour prouver où est leur place. Procéder ainsi rabaisserait leur statut, car…
  • Les chiens situés au milieu de la hiérarchie se bagarrent. Leur position est fragile et ils veulent dépasser les autres chiens dont le rang est également au centre de la hiérarchie.
  • Les chiens situés tout en bas de la hiérarchie ne se battent pas. Ils savent qu’ils perdraient. Ils connaissent leur position et l’acceptent.
  • Alpha ne signifie pas d’être physiquement dominant. Cela signifie "maître des ressources". Beaucoup de chiens alpha sont trop petits ou trop faibles pour dominer de manière physique. Mais ils ont gagné le droit de contrôler les ressources. Un unique chien détermine quelles ressources il considère comme importantes. Ainsi, un chien alpha peut renoncer à un lieu de couchage de premier choix car il s’en fiche éperdument (puisqu’il dort où il veut).

Que signifie tout cela dans la relation homme-chien ?

  • User de n’importe quelle sorte de force physique diminue votre rang. Seuls les animaux de rang moyen qui sont peu sûrs à leur place se bagarrent.
  • Pour être l’alpha, contrôlez les ressources. Pas les choses ordinaires comme interdire le lit au chien ou le précéder pour le passage des portes. Je parle plutôt de créer un contingent de ressources liées au comportement. Le chien veut être nourri. Bien ! Demandez-lui d’abord de s’asseoir. Le chien demande à sortir. Faites-le d’abord asseoir. Il veut saluer des gens, il veut jouer ? Faites-le d’abord asseoir. Si vous êtes assez proactif pour contrôler les choses que votre chien désire, vous êtes alors l’alpha par définition.
  • Eduquez votre chien. C’est l’équivalent humain de la révocation du "permis de chiot" dans le développement du chien. Les enfants, les femmes, les personnes âgées, les personnes handicapées sont tous capables de dresser un chien. A l’inverse, très peu de gens sont capables de domination physique.
  • Récompensez les comportements de respects et d’obéissance, plutôt que les comportements présomptueux, arrivistes, désagréables ou agressifs. J’ai 2 chiens. Si l’un des deux fait le forcing devant l’autre, essaie d’obtenir quelque chose par la force, s’excite ou veut se faire remarquer, c’est l’autre qui obtient l’attention ou la nourriture. Même si c’était le premier chien qui voulait quelque chose. Tirer sur la laisse ne mènera le chien nulle part. Les portes ne s’ouvriront pas tant que les chiens ne seront pas assis et que je leur dirai qu’ils peuvent sortir. Récompensez les comportements mauvais et vous n’obtiendrez que du mauvais.


Votre job consiste à être un meneur, et non un chef ou un dictateur. Etre un meneur est une lourde responsabilité. Votre travail est de pourvoir à tous les besoins de votre chien… nourriture, eau, soins vétérinaires, besoins sociaux, sécurité, etc. Si vous ne lui fournissez pas ce dont il a besoin, il essaiera de satisfaire ses besoins par lui-même.

Dans un article récent de l’APDT (Association of Pet Dogs Trainers), le Dr. Ray Coppinger – un professeur de biologie au Hampshire College, co-fondateur du Livestock Guarding Dog Project, auteur de plusieurs livres dont "Dogs : A startling new understanding of canine origin, behavior and evolution" et membre très respecté de la communauté de l’éducation canine – explique, en référence au modèle de la dominance (et du retournement du chien) :

"Je ne peux imaginer aucune situation de dressage où je souhaiterais voir mes chiens répondre par la peur et incapables de bouger et de réagir. Jamais je ne voudrais que mes chiens pensent à la hiérarchie sociale. Car une fois qu’ils y penseront, ils passeront leur temps à essayer de trouver comment monter d’un rang dans la hiérarchie. "

C’est un bon résumé, n’est-ce pas ?

© 2001 – Melissa C. Alexander
© 2003 - Traduction - Emma

_________________
---
Admin, alias Isa
créatrice du site FCKC.com, éducateur canin pro à domicile (http://www.dog-educ.com), éleveur (http://www.spitz-loup.com)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fckc.com
Oliv'
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 56
Localisation : Val de Marne
Nom(s) du(des) chien(s) : Echka
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 10:42

Merci Isa, c'est super intéressant cheers

J'ignore même le postulat de départ : le chien est-il vraiment descendant du loup, ou simplement un très proche parent ?

Les seuls chiens vraiment sauvages dont j'ai entendu parler sont ceux que les colons occidentaux ont laissé redevenir sauvages en s'installant en Australie ... les "fameux" dingos Very Happy (Mais maintenant que je lis tout ce que tu apportes sur le sujet des chiens, je ne suis même plus tout à fait certain de la véracité de cette connaissance).
En tout cas, je ne crois pas que les dingos aient retrouvé tout le comportement des loups.

Concernant l'éducation des animaux, le sujet est passionnant et super important dans le cadre d'un forum tel que celui-ci.

J'ai vu de nombreux reportages sur de tels sujets dont l'un m'a véritablement marqué, il s'agissait du dressage d'éléphants sauvages, capturés jeunes en Asie.
On y voyait la capture dans des pièges, l'affolement de ces animaux, puis la patience des futurs Cornacs qui patiemment prenaient soin d'eux, les rassuraient, les nourrissaient, les lavaient et gagnaient leur confiance petit à petit sur une très longue période, pour finalement les amener à travailler pour avec eux, dans le cadre d'un véritable échange de confiance et de services en retour.
Et en parallèle, on nous a présenté "la mauvaise méthode" à partir de films d'archives où on nous montrait comment on pouvait arriver à faire travailler ces animaux par la peur et par la contrainte ... évidemment, ça fonctionnait beaucoup moins bien et il y avait "malaise à tous les niveaux" et situations dangereuses.

Au final, la position défendue dans ton texte, Isa, est très enthousiasmante ... les chiens fonctionnent donc de manière beaucoup plus évoluée et plus construite que le simple rapport de positionnement spatial lié à leur position hiérarchique (qui était une bien triste vision des choses).

En tout cas, dans toute éducation, il me semble qu'il y a des paramètres que l'on retrouve toujours : confiance (réciproque), compréhension (réciproque), échange, respect (réciproque), don de sois (réciproque) le tout en finalement une sorte "d'amour" partagé ....
Revenir en haut Aller en bas
Isa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 43
Localisation : 31
Nom(s) du(des) chien(s) : Plus aucun CKC...
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 11:23

J'étais hier avec une jeune chienne grœnendael, jamais sortie.. Élevage en box, ne connaissait même pas l'herbe à son arrivée chez elle... Ultra sensible & facilement inquiète, le vétérinaire a malgré tout conseillé de ne surtout pas la sortir avant ses 3 mois 1/2, qu'elle ait tous ses rappels...

... Au bilan ? Une jeune chienne de 3 mois que je n'ai pas pu approcher, pas pu caresser...

En méthode "classique" (coup de laisse, etc), la seule solution aurait été de la stresser complètement, la "casser", annihiler chez elle toute velléité de réflexion pour la "reconstruire" ensuite...

J'ai proposé à sa maîtresse d'essayer le clicker et ....
... Quand je suis repartie, je pouvais la caresser sous le museau, elle savait s'assoir, se coucher, marcher en laisse............

J'sais pas vous, mais moi, j'ai choisi quel niveau de relation j'attends de mon chien.
Comme tu l'as dit Oliv' : mon chien ne travaille pas pour moi mais avec moi (et surtout, moi avec lui !)

Alors certes, pour l'humain, c'est vachement plus contraignant et "inconfortable" parce qu'il a sa part de responsabilité dans la "non obéissance" de son chien... Si le chien "désobéit", c'est peut-être/sûrement parce que son maître ne s'est pas clairement expliqué... Alors qu'avec les méthodes "classiques", c'est tellement plus facile : le chien est "dominant", voilà tout Wink

C'est tout un monde à découvrir !

_________________
---
Admin, alias Isa
créatrice du site FCKC.com, éducateur canin pro à domicile (http://www.dog-educ.com), éleveur (http://www.spitz-loup.com)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fckc.com
Oliv'
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 56
Localisation : Val de Marne
Nom(s) du(des) chien(s) : Echka
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 12:09

Ici, notre chienne n'a de raison d'être au sein de notre famille que pour partager de "l'amour", du jeu et du "plaisir de vivre" (elle n'est nullement destinée à un quelconque concours, ni à la reproduction, ce qui n'exclut pas complètement qu'Echka puisse avoir une portée un jour, Rolling Eyes sous réserve de sa bonne santé ... ça fait partie de "la beauté de la vie" et d'un certain "épanouissement").

Sinon, "éduquer" est un sujet hautement passionnant pour moi et je trouve que c'est une des plus belles "expérience de vie, d'écoute et de partage", mais également un exercice de patience et de temps.

Tiens, une petite anecdote : Echka vient tout de suite dès que je l'appelle, elle est toujours très enthousiaste et prête à découvrir.
Depuis quelques jours, je la sors dans le jardin le matin et après chaque repas.
Le truc, c'est qu'il y a 3 grandes marches de perron à franchir et je dois attraper Echka dans mes bras pour la descendre.
Je n'ai pas encore pris le temps de la "mettre en confiance", et elle a à chaque fois un mouvement de recul quand je dois l'attraper.
Ce Week-end, je vais essayer de prendre le temps pour qu'elle vienne d'elle même, en confiance, dans mes bras. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 12:12

Excellent !

Merci beaucoup Isa de nous faire partager tes compétences. C'est très instructif.
Revenir en haut Aller en bas
Isa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 844
Age : 43
Localisation : 31
Nom(s) du(des) chien(s) : Plus aucun CKC...
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 13:01

Oliv' a écrit:
ce qui n'exclut pas complètement qu'Echka puisse avoir une portée un jour, Rolling Eyes sous réserve de sa bonne santé ... ça fait partie de "la beauté de la vie" et d'un certain "épanouissement").
Oublie !!!!!!! Tu ne connais RIEN de sa lignée & ce n'est pas parce qu'elle est éventuellement en bonne santé à 3 ans que ce sera opportun de la faire reproduire...!

Mais on ne va pas polluer ce post-ci..

_________________
---
Admin, alias Isa
créatrice du site FCKC.com, éducateur canin pro à domicile (http://www.dog-educ.com), éleveur (http://www.spitz-loup.com)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fckc.com
Oliv'
vieux sage
vieux sage
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 56
Localisation : Val de Marne
Nom(s) du(des) chien(s) : Echka
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Sam 30 Mai 2009 - 14:05

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fidjichacha
Puppy
Puppy
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 42
Nom(s) du(des) chien(s) : LUNA
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   Dim 31 Mai 2009 - 22:06

Merci Isa, j'étais convaincue que la plupart des infos sur la dominance n'étaient pas très adaptées à nos chiens mais maintenant au moins j'ai même appris comment la meute fonctionnait réellement et c'est très loin de nos idées préconcues...
Personnellement nous avons toujours voulu éduquer Luna de manière douce (nous avions lu des articles sur l'école du chiot ou il préconisait comme tu l'indiques de valoriser les comportements positifs et de ne pas tenir compte des négatifs).
Par exemple pour la propreté, l'éleveuse nous avait conseillé (seule bon conseil qu'elle nous ait donné d'ailleurs!!!) de la sortir toutes les 2 heures au début et répéter devant Luna les mots qui indiquait le moment de sortir pour uriner tout en la récompensant de manière très démonstrative. Elle nous avait dit : "vous verrez en très peu de temps votre chienne sera propre!" Et bien je vous assure que ca a marché au prix de quelques sourires amusés de nos voisins (nous vivions dans un studio avec un petit jardinet et du vis a vis!) qui nous voyaient lui répéter "pipi dehors" tout en sautant de joie à chaque fois. Mais la chienne adorait ca et en profitait pour récuperer des caresses et des jeux supplémentaires...
Au bout de quelques jours elle n'avait des accidents que la nuit et à partir de 2.5 mois elle était complètement propre (mais le matin nous faisions en sorte de la faire sortir assez tôt pour qu'elle n'ait pas trop à se retenir).
Et nous avons procedé ainsi pour pas mal de chose surtout mon compagnon qui passait beaucoup de temps avec elle et qui lui apprenait des milliards de chose en jouant et elle adorait ca!
Ensuite nous avons quand même fait appel à un professionnel pour quelques scéances pour le rappel car elle obeissait PRESQUE toujours. A chaque fois on croyait que c'était acquis et il suffisait que quelque chose l'interesse vraiment pour qu'elle fonce en courant et ne s'arrête pas. Une fois elle a traversé la route (heureusement sans voiture) pour dire bonjour à un Huski pas commode qui a failli la croquer et en plus elle a failli faire tomber le maitre (un monsieur agé...)
Du coup on a décidé de se faire aider et j'ai trouvé un éducateur qui utilisait des méthodes très douces et franchement après ca a été super vite pour elle d'apprendre. En quelques scéances le stop à distance, marche en laisse, rappel en toutes circonstances...et avec une Luna toujours super enjouée.
Ce qui fait d'ailleurs de Luna le seul chien de notre entourage qui est accepté dans toutes les maisons y compris celles de ceux qui ne sont pas fans d'animaux!
La maintenant je cherche de nouvelles méthodes avec un sifflet ultrason car elle est sourde depuis 1 an (avc je pense!) et du coup quand elle nous voit, pas de pb car elle obeit aux gestes mais quand elle est de dos, c'est plus dur. Pour l'instant j'ai l'impression que même le sifflet n'est pas très efficace mais je vais reéssayer quand même.
En tout cas je suis convaincu de l'efficacité de travailler avec son chien et de developper une vraie relation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour en finir avec la théorie de la dominance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour en finir avec la théorie de la dominance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour en finir avec les hannetons!!!!!!!
» Agir pour l'adoption avec Pedigree
» Pour en finir avec les problèmes de bracelet...
» Pour en finir avec la torture tauromachique dans les Cévennes : l’endroit où il faut être en 2013 !
» Pour en finir avec la cohabitation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Cavalier King Charles :: Education & activités :: Education & apprentissage-
Sauter vers: